Dans Bâtiment, Histoire
L'Institut du monde arabe

Le bâtiment de L’institut du monde arabe face à la seine

Verre, aluminium ajouré en moucharabieh, béton : les matériaux de l’Institut du monde arabe, largement utilisés par Jean Nouvel, rappellent les années 80. Ils se déroulent le long du quai Saint-Bernard, face à la Bastille qu’on aperçoit de l’autre côté de la Seine.

Conçu à l’initiative de la France et des pays de la Ligue arabe, l’Institut du monde arabe fait découvrir au visiteur la culture arabe, multiple. Il permet de s’initier à la culture arabe et à la culture islamique.

Il crée un pont entre pays arabes et France, avec de grandes expositions toujours appréciées du grand public : « Venise et l’Orient », « Bonaparte et l’Egypte », …

Biskra, sortilèges d’une oasis

Le Musée présente de belles mosaïques, des céramiques, des monnaies, des astrolabes, une évocation des mathématiques, coffrets sculptés, jarres, bassins, tapis anciens …

Le Musée renferme également une curieuse bibliothèque en forme de tour, et un Centre de langues et de civilisation arabes.

Actuellement, il présente une exposition : Biskra, sortilèges d’une oasis. Matisse, Gide, Bartók sont venus chercher l’inspiration à Biskra, aux portes du Sahara. L’exposition contextualise leurs œuvres autour de documents inédits, dont de nombreuses photographies anciennes.

Le visiteur mesure la difficulté à comprendre la complexité arabe de Biskra : maçons, ouvriers et négociants, dignitaires algériens et militaires français, marchands mozabites et artisans juifs, danseuses Ouled-Naïl, travailleurs et musiciens noirs, bédouins et maîtres des caravanes de dromadaires.

Il découvrira la Biskra traditionnelle et touristique, son architecture, et toute la richesse de la photographie « saharienne » et du fonds des stéréoscopes aux appareils Kodak des touristes et des militaires.

Une occasion pour visiter l’ensemble du Musée !

 

Crédit photo : wikipédia

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE