Dans Chantiers

Les Maçons Parisiens ont construit, en entreprise générale, une résidence pour étudiants de 180 logements, rue Henri-Auguste Desbruères à Evry. Le chantier a été livré en 2017. Le maître d’ouvrage est BIOBIZ, le cabinet d’architecte Daufresne, Le Garrec & Associés.

Cet ouvrage a la particularité d’être situé sur un terrain limitrophe à Genopole, contribuant ainsi à héberger des étudiants.

En effet, Evry dispose de nombreuses écoles et centres de formation. Genopole reçoit par ailleurs des chercheurs toute l’année. Pour héberger cette population, il existe de nombreuses résidences locatives, qui vont de simples appartements loués par des agences immobilières, à des immeubles dédiés aux étudiants.

Genopole est un parc hébergeant des entreprises en biotechnologie en Île-de-France. Elles disposent d’hôtels d’entreprise gérés par SEM Genopole. Le parc d’activités Léonard-de-Vinci, à Lisses, propose des surfaces complémentaires aux entreprises qui veulent s’agrandir.

La SEM Genopole gère l’ensemble de l’immobilier et du foncier du parc d’activités, soit 25 500 m2, allant de surfaces de 10 m2 à 1 000 m2, de bureaux à des laboratoires, des plateaux aménagés ou nus. Les services sont nombreux (gardiennage, maintenance, etc.)

Par ailleurs, Genopole accueille une pépinière certifiée ISO 9001, dénommée Genopole Entreprises, gérée par la Chambre de Commerce et d’Industrie de l’Essonne. Elle accueille les chercheurs-entrepreneurs porteurs de projets, qui bénéficient pendant les 6 premiers mois de bureaux clés en main, de services, et de l’accès à des locaux scientifiques (2 500 m2 de laboratoires) et techniques (préparation d’échantillons, informatique, etc.).

Genopole, le parc associé au Téléthon

Le Genopole est issu du Téléthon, lequel a fêté ses 20 ans en 2018. C’est l’Association Française contre les Myopathies (AFM) qui a imaginé le projet dans les années 1990. L’AFM est une association de parents d’enfants atteints de myopathies qui permet d’accélérer la découverte de médicaments innovants contre les maladies rares.

C’est dire si le site de Genopole a besoin de chercheurs, de locaux, de laboratoires et de nouvelles constructions. Les laboratoires de recherche appartiennent à Genopole.

Vingt ans après son ouverture en 1998, Genopole continue d’innover. Il vise l’aménagement de 15 000 m2 supplémentaires d’ici à 2021, et a annoncé vouloir développer 4 filières de biotechnologies en santé et en environnement.

Aujourd’hui, l’AFM est devenue un acteur majeur du développement des biothérapies pour les maladies rares, des traitements en rupture avec la pharmacologie classique. Ces thérapies, qui sont liées aux gènes et aux cellules, bénéficient de fait à toute la recherche médicale.

Fédérés au sein de l’Institut des biothérapies des maladies rares, les laboratoires de recherche présents sur le site de Genopole sont leaders dans leur domaine respectif : Généthon pour la thérapie génique des maladies rares, I-Stem pour les cellules souches et la thérapie cellulaire des maladies monogéniques, l’Institut de Myologie pour la recherche et le traitement des maladies du muscle.

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE