Dans Chantiers

La ZAC Clichy Batignolles

Au début de ce siècle, la Ville de Paris envisage d’aménager la zone ferroviaire des Batignolles. En avril 2002, les principes du projet sont votés par une délibération du Conseil de Paris. Il s’agit alors d’intégrer un éventuel village olympique suite à la candidature de Paris aux « JO 2012 » dans l’aménagement de la « zone Clichy-Batignolles ».

Mais suite à la décision du CIO en 2005, la Ville de Paris demande à l’équipe de maîtrise d’œuvre d’adapter le projet, en restant dans les objectifs fixés dès 2002, indépendamment de la candidature aux Jeux Olympiques. Toutefois, Paris est ville élue pour … 2014 !

Une première ZAC est créée dès 2005. En 2006, un accord est trouvé entre l’Etat, la Ville de Paris, la SNCF et RFF (Réseau Ferré de France) : le projet se donne désormais un objectif de 3 500 logements dont la moitié en logements sociaux. En 2007 s’achève une première tranche du parc qui enclenche la dynamique de valorisation.

Une seconde ZAC est alors créée : la ZAC Clichy-Batignolles. Entre 2009 et 2011, le projet connaît des évolutions permettant l’implantation du futur Palais de Justice de Paris et de la Direction Régionale de la Police Judiciaire (DRPJ). Ce nouveau programme verra la construction d’environ 3 400 logements. Le prolongement de la ligne de métro 14 est également prévue.

La contribution des Maçons Parisiens au projet

Les Maçons Parisiens sont des acteurs actifs du projet ZAC Clichy-Batignolles, et plus particulièrement dans la construction, en corps d’état séparés, d’un immeuble de bureaux à énergie positive Green Office® Enjoy (lot n° 9). Le maître d’ouvrage est Bouygues Immobilier et les architectes sont Baumschlager Eberle et Offscape.

L’opération s’inscrit sur une emprise foncière d’une surface de 3 530 m² environ. Le bâtiment est construit en partie sur une dalle SNCF, au-dessus des voies de chemin de fer menant à la gare Saint- Lazare.

Il comporte deux niveaux de rez-de-chaussée et six étages. Il satisfait aux critères de conception d’un immeuble à énergie positive « Green Office® », développés par Bouygues Immobilier.

L’ossature des deux rez-de-chaussée, formant le socle du bâtiment, est réalisée en béton armé par un système de poteaux/poutres supportant les planchers eux-aussi en béton armé. Les niveaux supérieurs sont réalisés en ossature bois.

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE