Dans Evènements

En cette période estivale, beaucoup rêvent de destinations lointaines, de grandes étendues de sable, et de mers et océans plus bleus et chauds les uns que les autres. Pourquoi partir si loin ? Paris est là, avec ses quais, ses monuments et ses constructions divers.

Il est bien de rêver d’Ailleurs, mais nous allons voir que nos quais parisiens sont eux aussi très agréables en cette période de grandes chaleurs et de soifs de paresse. Des poètes comme Arnaldo Calveyra, Guillaume Apollinaire, Louis Aragon, Paul Eluard, partaient peu en vacances et aimaient rester dans Paris.

En effet depuis le début du 19ème siècle, les rives de notre fleuve tendent de plus en plus à devenir des espaces conviviaux bien aménagés avec par exemple des terrains de pétanque ou des aires de jeux pour enfants. Toutefois, l’interdiction du passage de voitures à certains endroits divisent encore.

L’espace des quais se partagent ainsi entre promeneurs, coureurs, cyclistes, restaurants, cafés, et même guinguettes, pour le bonheur de tous.

Les quelques 250 bouquinistes sont eux aussi devenus partie intégrante du décor des berges de la Seine depuis 1891 et leur première apparition sur le quai Voltaire.

Depuis 1991, la portion de Seine comprise dans le périmètre entre le pont Sully Morland et le pont d’Iena est même inscrit sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Cet esprit paisible et typiquement parisien a ainsi inspiré nombre d’écrivains et de chanteurs du 20ème siècle, et cela persiste de nos jours.

Articles Recommandés
Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE