Dans Histoire

Bobino est un théâtre du 14ème arrondissement de Paris. Il tient son nom du célèbre clown italien Bobino qui donnait des spectacles de marionnettes au Jardin du Luxembourg dans les années 1810. Le théâtre devint une guinguette puis un café-théâtre. Il s’appela d’abord Théâtre du Luxembourg.

Célèbre salle de music-hall dans les années 1870, Bobino deviendra dès 1930 le lieu incontournable de la rive gauche consacré à la chanson populaire : tous y sont passés : Joséphine Baker, Aznavour, Piaf, Brel, les Compagnons de la Chanson, Fernandel, Serge Lama, Mouloudji, Georges Moustaki et, plus près de nous, Alex Lutz, Alex Métayer, Anthony Kavanagh …

Le nouveau Bobino

Bruno Coquatrix, le propriétaire de l’Olympia, s’associe avec Félix Vitry en 1958 pour racheter Bobino à une famille, la famille Castille, qui possède aussi la salle l’Européen.

Ils y invitent Fernand Raynaud et Raymond Devos. Mais devant les difficultés rencontrées pour l’Olympia, Coquatrix se retire et Félix Vitry réaménage la salle. Bobino devient alors le lieu où l’on va voir Georges Brassens, Léo Ferré, Dalida, Juliette Gréco et Barbara.

Mais la salle ferme, faute de finances.

En 2010, Jean-Marc Dumontet reprend Bobino et lui donne un élan nouveau. Il possède à lui seul des théâtres comme le Point Virgule, le Comédia et, avec Laurent Ruquier jusqu’en 2018, le théâtre Antoine.

Il renoue avec la vocation de Bobino : des comédies musicales, des one-man shows.

DERNIERS ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE