Dans Histoire

Fondée en 1817, l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, appelée « Les Beaux-Arts de Paris » est une Grande Ecole publique. Quatre arts prédominaient dans cette école : la peinture, la sculpture, la gravure ainsi que l’architecture.

Histoire d’une école Nationale

Puissante institution située au cœur du quartier des artistes, à Saint-Germain-des-Prés, l’école de plus de deux hectares accueille chaque année de nombreux élèves de renommée internationale. Les Beaux-Arts de Paris est l’héritier de l’Académie Royale de peinture et de sculpture fondé au XVIIème siècle par Louis XIV. Les travaux démarrent en 1820 sous la direction de François Debret puis se poursuivent par son élève et beau-frère Félix Duban. En 1883 a lieu la dernière extension de l’école par l’achat de l’hôtel de Chimay. Au 20ème siècle, trois nouveaux étages d’ateliers seront construits.

En 1972, les bâtiments de l’école Les Beaux-Arts sont inscrits aux Monuments historiques. Second semestre 2008, cinq ateliers sont installés à Saint-Ouen où aujourd’hui l’école des Beaux-Arts occupe 800 m² d’espace.

La restauration et modernisation des lieux

De nombreuses restaurations des bâtiments historiques ont été réalisées à l’Ecole Nationale Supérieur des Beaux-Arts de Paris. Les façades du quai Malaquais furent notamment restaurées grâce à un mécénat.

Ces restaurations se sont achevées en 2014 et concernaient des constructions réalisées entre les 12ème et 19ème siècles. A également été rénovée la cour vitrée du Palais des études. Les travaux ont commencé en janvier 2007 pour prendre fin en mars 2009 et n’ont ont nécessité pas moins de onze corps de métiers.

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE