Dans Histoire

Paris regorge de coins secrets, dont on ne parle pas et pourtant : ils méritent le détour. Quelques unes de ces pépites que connaissent mal les Parisiens.

L’église Sainte-Marguerite

L’église Sainte-Marguerite est située dans le 11e arrondissement de Paris, entre Bastille et Nation. Son clocher carré domine jusqu’à la rue du Faubourg-Saint-Antoine. Cette église est connue parce que, dans sa cour intérieure, a longtemps reposé un corps : celui de Louis XVII.

Un soir de 1795, on enterre en effet le corps d’un petit garçon mort au Temple dans la cour de cette église. Un témoin s’empresse d’identifier le lieu par une stèle : le fils de Louis XVI et Marie Antoinette mérite bien pour lui un lieu de pèlerinage. L’église Sainte-Marguerite devient alors le lieu de recueillement, symbole des enfants martyrs de la Révolution.

En l’an 2000, des analyses ADN démontrent qu’il s’agit bien du dauphin, et le corps est rapatrié à la basilique de Saint-Denis, où reposent les familles royales.

Le square Saint Gilles du Grand-Veneur

Derrière ce nom se cache un mystère plein de charme. La plupart des Parisiens ignorent totalement son existence, et l’on dirait un jardin privé ! Il s’agit d’une des closeries la plus cachée, la plus romantique, la plus cosy de Paris …

Au 9, rue Grand-Veneur, dans le 3ème arrondissement, on s’assoit au milieu des roses, et, en levant les yeux, on découvre de belles constructions parisiennes au travers d’arcades en fer noir d’où tombent les glycines. Ici, l’endroit est calme et mérite qu’on y médite.

La grotte des Buttes Chaumont

Comme le rappelle le site Paris Zig-Zag, les stalactites des Buttes-Chaumont sont artificielles, mais valent le détour. Ce sont les romantiques du 19ème siècle qui se sont chargés du décor, et l’illusion fait parfaite. Les parois sont imposantes, et la fausse cascade, alimentée par le bassin de la Villette, fascine les enfants parisiens qui pensent découvrir la montagne …

Conçue sur une ancienne carrière souterraine, les écoles y vont en exploration. Cachée à l’intérieur du parc, sous « le temple de la Sybille », elle dépayse à coup sûr

L’église saint-Ignace

C’est l’église la mieux cachée de Paris, au 33 rue de Sèvres, derrière un immeuble aussi grand qu’elle. Une petite pancarte discrète attire l’attention et invite à découvrir le lieu. Et cela en vaut la peine, tant la nef est belle !

Crédit photo

DERNIERS ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE