Dans Histoire

La Tour Eiffel, monument devenu symbole de la capitale française, n’a jamais nécessité plus de 300 hommes pour sa construction.

Le 31 mars 1889, la Tour Eiffel fut inaugurée après deux ans et deux mois de construction. Elle devait être le symbole de la célébration du progrès des sciences et de la technique en France depuis 1789.

Gustave Eiffel a racheté à deux ingénieurs, Maurice Koechlin et Emile Nougurier, les droits qu’ils possédaient sur le brevet puis présenta sa tour en 1885.

C’est le 8 juillet 1887 que Gustave Eiffel a signé une convention avec le gouvernement, dans laquelle il était stipulé qu’il pourrait jouir des droits de la tour pour 20 ans. Au-delà, l’État en deviendrait le propriétaire. La construction des fondations de la Tour Eiffel a débuté le 28 janvier 1887.

Près de 300 hommes ont été en charge de l’assemblage de la Tour. Un travail précis à tout point de vue, par exemple pour le rivetage des poutres.

Le succès de la tour Eiffel

20 ans après la construction de la Tour, l’État est devenu l’unique propriétaire. Le projet était de la détruire. Mais le succès du monument, associé à son cadre unique, aux nombreuses expériences scientifiques, ont retardé sa destruction.

C’est en 1903 qu’une antenne téléphonique sans fil fut installée, entraînant un regain d’intérêt et de succès public pour la Tour. Très critiquée, comme le fut le Centre Pompidou pendant sa construction, la Tour Eiffel est devenue non seulement le symbole de Paris mais aussi celui de la France.

Ses détracteurs reconnaitront le caractère avant-gardiste de la Tour. Aujourd’hui encore, la Tour Eiffel est le monument payant le plus visité au monde !

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE