Dans Chantiers

Fin 2018, Les Maçons Parisiens ont livrés deux nouveaux chantiers, à Elancourt et à Bessancourt. Zoom sur ces deux projets.

Elancourt

L’agence MGAU (Michel Guthmann Architecture et Urbanisme) compte une douzaine de collaborateurs polyvalents, architectes et architectes-urbanistes.

Installée rue Bisson, au cœur de Belleville, elle est organisée autour de Michel Guthmann, architecte urbaniste, qui l’a créée en 2005.

Cet architecte et Les Maçons Parisiens ont collaboré pour édifier une résidence sociale de jeunes actifs de 100 logements située rue Normandie Niemen, à Elancourt, dans les Yvelines.

Ces logements sont des studios. Le bâtiment reprend curieusement la composition du logotype des Maçons Parisiens : trois bâtiments bas qui se juxtaposent. Ils s’élèvent sur deux niveaux sur la rue et trois niveaux à l’arrière de la façade.

Le maître d’ouvrage est ADOMA, et le maître d’œuvre Les Maçons Parisiens.


Bessancourt

Bessancourt, au pied de la forêt de Montmorency, est une ville organisée autour d’un ruisseau qui suivait le tracé de la Grande rue. Le village s’est au fil des ans développé le long de la route de Paris à Auvers-sur-Oise, avant de gagner la plaine qui s’étend vers Pierrelaye.

Suivant ce schéma, l’habitat individuel prédomine autour du centre-ville, alors que l’on trouve des grands ensembles et des constructions récentes dans la plaine. Bessancourt fait partie de l’aire urbaine de Paris.

Les Maçons Parisiens viennent d’y achever un chantier. Il s’agit de la construction d’un ensemble immobilier de 59 logements collectifs, de places de stationnement et de caves. Le maître d’ouvrage est l’Immobilière 3F, et l’architecte est Pascal Gontier. Les logements sont répartis en trois bâtiments.

Lieu de construction : 1-5 rue Patrick-Modiano, 1-7 rue Aimé-Césaire

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE