Dans Chantiers, Innovation

 

C’est à Meudon en région parisienne que vous pouvez apercevoir l’immeuble à énergie positive construit en lots séparés par Les Maçons Parisiens. Si ce bâtiment est tout à fait classique en apparence, il représente la nouvelle génération des immeubles de bureaux.

Un bâtiment durable à énergie positive

Cet immeuble tertiaire de 23 290 mètres carrés utiles, ayant comme annexes un restaurant d’entreprise, des cuisines, un show-room, une cafétéria et un parking qui représente 54 840 mètres carrés de surface de plancher.

L’électricité produite à l’année dans cet immeuble à énergie positive de sept étages et trois niveaux de sous-sol est de 64kWh d’énergie par mètres carrés pour 61kWh d’énergie consommée. Ce qui permet à ce bâtiment Green Office® de couvrir largement les besoins de l’immeuble tout entier.

Le terme « énergie positive » traduit le fait de produire plus d’énergie que consommée. L’immeuble à énergie positive respire l’air qui circule à l’extérieur pour réguler lui-même sa température en fonction de la météo.

A l’intérieur de cet immeuble à énergie positive, il n’y a pas de climatisation. Les pièces sont ventilées naturellement grâce à un principe de volets en bois. Si le soleil cogne trop fort, les stores de ce bâtiment durable se baissent automatiquement.

Pour diminuer la consommation d’électricité de l’immeuble à énergie positive, ce sont des capteurs de présence, qui allument et éteignent eux-mêmes les lumières des diodes (basse consommation bien sûr).

Tout l’immeuble à énergie positive est géré en temps réel par un progiciel qui calcule les meilleurs réglages pour limiter la consommation d’énergie, telle une machine à intelligence artificielle.

Des dalles de plancher ont été coulées en place, en grande épaisseur, en l’absence de faux plafond, en vue d’utiliser les caractéristiques d’inertie du béton dans le fonctionnement thermique global du bâtiment.

L’énergie positive grâce à deux principes

La surface des façades, des toits, des terrasses et du parking est couverte de cellules photovoltaïques, soit 4250 mètres carrés de panneaux qui permettent l’émission d’énergie par les rayonnements accumulés du soleil.

Si cette formule renouvelable assure 42% de l’énergie produite de l’immeuble à énergie positive, quelle est donc la deuxième source de production d’énergie ?

Durant la saison froide notamment, une chaudière à huile végétale, qui est un carburant peu coûteux d’une part et qui n’émet pas de CO2 d’autre part, peut prendre le relais. Ce mode de production d’énergie à cogénération biomasse, permet la création de 58% de l’énergie nécessaire, grâce à un mouvement de turbine engendré par la vapeur chaude.

FICHE TECHNIQUE

MEUDON – Green Office

Maître d’ouvrage BOUYGUES IMMOBILIER

Architectes ATELIER 2M Architectes

Emplacement 11 Avenue du Maréchal Juin

Réalisation 2011

Particularité : Réalisation en superstructure, dans toutes les zones de bureaux, des dalles de plancher (coulées en place) en grande épaisseur en l’absence de faux plafond, en vue d’utiliser les caractéristiques d’inertie du béton dans le fonctionnement thermique global du bâtiment.

 

 

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE