Dans Bâtiment

Les plus belles heures de l’architecture ont vu fleurir des dizaines de cathédrales et plusieurs centaines d’églises, monuments toujours imposants, en plein cœur des villes.

Des conditions difficiles pour les métiers de la construction

Bien que la période gothique laisse derrière elle un riche patrimoine constitué d’églises et d’immenses cathédrales, les conditions de construction étaient en réalité très difficiles. En effet, la poussée démographique des XIème et XIIème ainsi que les nombreux incendies qui firent rage dans les villes aussi bien que dans les campagnes entraînèrent avec eux des besoins de logements et, par conséquent, une surexploitation des forêts. Ainsi, le XIIIème siècle débute dans une pénurie du bois de construction, mais aussi de pierre, de chaux, de fer ou encore de parchemin, couplée à des difficultés d’approvisionnement et de transport. Ceci eut pour effet de forcer les constructeurs à adapter les techniques de conception et de construction.

Dans des conditions aussi difficiles c’est tout le système de construction qui est modifié. Le bois est de moins en moins utilisé, donnant lieu à la construction de plancher ou même d’échafaudages de plus en plus légers pour réaliser des économies. C’est également à partir de cette période que l’on voit apparaître de plus en plus de maisons en pierre.

Cependant, même en utilisant la pierre, les conditions de construction demeurent difficiles car avant de pouvoir être utilisée, la pierre doit être extraite des carrières puis taillée, ce qui demande une main d’œuvre très importante. Là encore, on cherche donc à faire des économies, en standardisant la forme des pierres, en amincissant les voûtes ou en réduisant les volumes de pierre avec la mise en place de baies (vitraux).

Le fer, lui, reste un métal très rare et est donc principalement utilisé pour les outils, mais assez peu dans les constructions elles-mêmes.

Un exemple de cathédrale : Notre-Dame de Paris

Un exemple concret qui peut illustrer les conditions de la construction des cathédrales est sans nul doute la cathédrale Notre-Dame de Paris. Du haut de ses 35 mètres de haut, 130 mètres de long et 48 mètres de large, l’imposante cathédrale peut accueillir plus de 6.000 personnes.

Avec une construction qui débute en 1163 et s’étale sur plus de deux siècles, les différentes partie de la cathédrales n’appartiennent pas aux mêmes styles architecturaux, et on peut aujourd’hui admirer le superbe mélange du gothique primitif et du gothique rayonnant.

L’une des particularités de cette cathédrale est sa toiture. Sa construction a nécessité environ1 320 plaques de plomb, soit plus de 60 tonnes. Pour faire tenir cette imposante toiture, tout en permettant de laisser entrer la lumière grâce à de grandes verrières, les bâtisseurs ont eu l’idée de faire porter l’ensemble du bâtiment sur des piliers et non plus sur les murs. C’est ainsi que sont nées les voûtes à croisée d’ogive à l’intérieur, et les arcs-boutants à l’extérieur.

Photo : jpnuwat@Flickr

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE