Dans Bâtiment, Histoire

La Seine, longue de 776 kilomètres coule dans le Bassin parisien et arrose notamment Paris.

Sa source se situe à 446 m d’altitude2 à Source-Seine, sur le plateau de Langres. Son cours a une orientation générale du sud-est au nord-ouest. La Seine se jette dans la Manche près de Honfleur.

La Seine, ses quais, ses bouquinistes, ses bateaux-mouches, ses ponts… La Seine n’est pas aussi parisienne qu’on le croit et techniquement elle ne coule même pas sous les ponts de la capitale.

« Sous le pont Mirabeau coule la Seine » disait Guillaume Apollinaire dans le plus célèbre poème de son recueil Alcools (1913). Ce poète si important du XXe siècle n’avait toutefois pas tout à fait raison, et pour cause : si l’on s’en réfère aux règles géographiques et hydrographiques,la Seine ne coule pas à Paris et c’est un autre cours d’eau, l’Yonne, qui fait son lit dans la capitale.

Il faut en effet se remémorer nos cours de géographie de l’école primaire. On y apprenait alors que, lorsque deux cours d’eau se rejoignent, c’est celui qui possède le plus gros débit à cet endroit-là qui est considéré comme le cours d’eau principal, tandis que l’autre est considéré comme son affluent.

Or, au point de confluence de la Seine et de l’Yonne, ce n’est pas la Seine qui gagne… Là où se rencontrent les deux cours d’eau, dans le village de Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), l’Yonne possède un débit de 93 m3/seconde… contre 80 m3/seconde pour la Seine !

Selon les règles en vigueur dans le monde scientifique, c’est donc bien la Seine qui se jette dans l’Yonne, et non l’inverse.

La Seine a pris l’ascendant sur l’Yonne parce qu’à l’époque gauloise, les sources de la Seine, situées en actuelle Côte d’Or, étaient considérées comme sacrées et un sanctuaire gallo-romain d’importance y était établi.

Ce temple accueillait de nombreux habitants de la région venus chercher les bienfaits de cette eau sanctifiée, ce qui a de facto imposé l’idée d’une supériorité de la Seine sur l’Yonne.

C’est cette Seine qui berce depuis longtemps les monuments de Paris.

Source : vivreparis.fr

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE