Dans Bâtiment
Eglise Saint Germain à Paris

L’une des plus anciennes églises de Paris est vieille de presque seize siècles ! Il s’agit de l’Église de Saint-Germain-des-Prés, dans le 6e arrondissement, érigée au 6èmesiècle sur la rive gauche de la Seine, en tant qu’abbaye bénédictine. Elle est en réalité la plus vieille, suivi de Saint-Pierre de Montmartre.

Fondée en 558 par Childebert 1er, fils de Clovis, et l’évêque Germain de Paris, l’Abbaye de Saint-Germain-des-Prés était la nécropole royale des rois mérovingiens jusqu’à ce que la Basilique Saint-Denis prenne sa place.

Presque entièrement détruite par les invasions normandes de 863 et le siège de Paris en 885-887, elle a été rebâtie au même endroit à la fin du 10ème siècle par l’abbé Morard. Les quatre premiers niveaux du clocher, la chapelle Saint-Symphorien, et la nef de l’église actuelle, de style roman, remontent à cette époque, tandis que le chœur et la Chapelle de la Vierge, de style gothique primitif, sont construits au milieu du XIIe siècle.

Cinq siècles plus tard, la Révolution Française supprime toutes les communautés monastiques de Paris et l’église, centre spirituel du quartier de Saint-Germain-des-Prés depuis plus de douze siècles, est fermée le 13 février 1792. Les bâtiments, devenus biens nationaux, servent alors d’entrepôt pour de la poudre à canon, puis de réserve à charbon. L’église sera finalement rendue au culte en 1803, puis entièrement restaurée par Étienne-Hippolyte Godde et Victor Baltard au milieu du XIXe siècle.

L’Église abbatiale de Saint-Germain-des-Prés, unique bâtiment du complexe encore sur pied aujourd’hui, est classée aux monuments historiques, tandis que les vestiges de l’Abbaye qui n’ont pu être conservés sont inscrits au titre des monuments historiques depuis 1953.

L’autre église doyenne : Saint-Pierre de Montmartre

Près du Sacré-Cœur se cache un petit bijou d’architecture religieuse : l’église Saint-Pierre de Montmartre, l’autre église doyenne.

Enracinée sur la butte de Montmartre depuis plus de 800 ans, la petite église Saint-Pierre a connu une histoire mouvementée. Une église abbatiale est en effet construite en 1133, à l’initiative du roi Louis VI le Gros. Celle-ci prend place sur le terrain d’une ancienne basilique mérovingienne du 4ème siècle, dont les chapiteaux et les colonnes auraient été réemployés pour la construction de l’église du XIIe siècle.

Saint-Pierre de Montmartre était surtout intégré à un vaste ensemble monastique, de 13 hectares, appartenant à des sœurs bénédictines. L’abbaye, possédait en cela de nombreux vignobles et l’Abbesse, qui dirigeait l’Abbaye détenait un pouvoir de justice sur les habitants de Montmartre. La légende dit que certains cèpes de l’actuel vignoble auraient été plantés par Adélaïde de Savoie, elle-même, la première abbesse de Montmartre, il y a près de 800 ans.

Le plus ancien cimetière de Paris

A l’intérieur de la paroisse, la nef est de style gothique, comme en témoigne l’emploi de magnifiques croisées d’ogives sur fond blanc. Unpetit cimetière datant du 17ème siècle – le plus ancien cimetière de Paris- abrite près de 80 sépultures. Accolé à la paroisse, il est toujours visible depuis l’extérieur de l’église malgré sa fermeture en 1885 à cause de sa saturation. 

Reposent encore, sous le sol de ce cimetière, les corps des anciens habitants de Montmartre (les meuniers, vignerons, paysans…) mais aussi les anciennes sœurs bénédictines.

L’histoire de l’abbaye s’interrompt brutalement en 1794. L’abbesse est guillotinée, les religieuses renvoyées du domaine et l’abbaye rasée. Seule l’église abbatiale est conservée.

Sources : Paris zig-zag

DERNIERS ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE