Dans Bâtiment

Une grande Exposition Coloniale internationale a eu lieu à Paris durant 7 mois, en 1931, dans le Bois de Vincennes, au niveau de la Porte Dorée.

Les produits et réalisations de l’ensemble des colonies et des dépendances d’outre-mer de la France, ainsi que ceux des principales puissances coloniales, à l’exception notable de celle du Royaume-Uni, au sein de pavillons rappellent l’architecture de ces territoires multiples : Madagascar, Afrique noire, Indochine, Liban et Syrie.

Elle reçut 8 millions de visiteurs, venus accomplir un « tour du monde en un jour » selon le slogan de l’époque. Pro-coloniaux et anti-coloniaux y eurent tribune.

Ce projet d’exposition, dans l’esprit de son initiateur, Henri Brunel, chef de file du « parti colonial », est de montrer les bénéfices que présente la colonisation pour l’économie française. La direction de l’exposition est confiée au maréchal Lyautey.

La première pierre de la construction de l’exposition est posée en novembre 1928 pour être inaugurée le 6 mai 1931 par le président de la République, Gaston Doumergue, et Paul Reynaud, ministre des Colonies.

Elle se veut le reflet de la puissance coloniale de la France, de sa mission civilisatrice dans les colonies ainsi qu’un outil économique au service des industriels métropolitains et coloniaux.

La construction de 200 pavillons

Pour l’Exposition, on construit à l’est de Paris, autour du lac Daumesnil, un ensemble de monuments représentatifs des colonies sur 110 hectares. L’entrée principale est située Porte Dorée, devant l’entrée du Musée de l’Immigration actuel.

L’Exposition coloniale présente toutes les colonies françaises et les pays sous protectorat français (avec leurs sections dédiées et leurs pavillons) ainsi que des pays étrangers et leurs colonies. Les Églises sont également représentées avec les pavillons des missions catholiques et protestantes. Environ 200 pavillons répartis dans l’exposition sont loués à des exposants particuliers (grandes entreprises, restaurants et buvettes, alimentation fine ou exotique, etc.).

Un ensemble de bâtiments généraux complète l’exposition : musée des Colonies intégrant un grand aquarium tropical avec des crocodiles, un jardin zoologique qui deviendra le « Zoo de Vincennes ». Des fontaines majestueuses et lumineuses agrémentent le site.

De nombreuses fêtes sont organisées tout au long de l’exposition, dont en particulier la « Fête du Tourisme colonial ».

300 000 personnes animent l’exposition, laquelle compte plus de 8 millions de visiteurs.

Les monuments les plus importants de cette exposition sont la reproduction du temple principal d’Angkor Vat, dans la section de l’Indochine qui représente plus de 10 % de la superficie de l’Exposition, et le Palais de l’Afrique occidentale française, forteresse évoquant pour beaucoup de visiteurs la Grande mosquée de Djenné.

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE