Dans Bâtiment

Pour répondre aux enjeux de la mutation en Île-de-France, c’est tout l’environnement urbain qui se transforme. Après la rénovation des Halles ou l’aménagement des voies sur berges, Paris poursuit ses transformations et s’affranchit des limites du périphérique. De frontière, ce périphérique devient passerelle en réhabilitant des friches urbaines et d’anciens ateliers, en transformant des gares en espaces de vies, en créant des éco-quartiers.

Une forêt sur le périphérique

Le projet « Mille Arbres » situé au niveau de la Porte Maillot deviendra le poumon vert du nord-ouest parisien, non loin de l’Arc de Triomphe. Grâce à ses mille arbres plantés sur tout le bâtiment, on oubliera le périphérique tout en étant protégé de la pollution. En forme de pyramide inversée qui optimise l’espace au sol, cette construction futuriste deviendra probablement une réalité.

Du côté de Vanves, le projet « De Sport, de nature et de bois » abolit les frontières entre Paris et ses communes voisines. Le grand bâtiment s’annonce comme un grand lieu de vie et de pratique du sport dans le sud de la capitale. Dans la dynamique des Jeux Olympiques de 2024 qui auront lieu à Paris, 2500 m² seront dédiés aux activités physiques.

En bord de Seine, par ailleurs, existe un site encore méconnu du grand public. Ce sont actuellement les « Ateliers Parisiens d’Urbanisme ».  Ils occupent une partie des 40 000m² de ce bâtiment. Transformer l’existant sans dénaturer le bâtiment sont les maitres mots du projet « Morland mixité Capitale ». Hôtel, bureaux, salle de sport et marché agrémenteront le futur espace aux multiples fonctions.

Les Halles Pouchard et La Villette

Anciennement dédiée à la fabrication de tubes en acier, les Halles Pouchard s’offrent une nouvelle vie. Sur le canal de l’Ourcq, le projet « Grandes Serres » est une transition entre un ancien usage industriel et un espace communautaire innovant. Le bâtiment accueillera entre autres un hôtel, un théâtre, des galeries d’art et des restaurants sur 100 000 m².

Entre la porte de la Chapelle et le Parc de la Villette, le site Éole-Évangile forme un vaste triangle de près de 13 000 m². Un autre projet consiste à transformer cet espace en un nouveau quartier, modèle d’écologie urbaine et de développement durable. Un principe qui guidera l’édification des habitations, bureaux, commerces, lieux de pratiques culturelles et sportives.

Un grand jardin de 4 700 m², ouvert au public, sera créé, formant une passerelle entre les différents sites.

La Courneuve et Romainville

Anciennes usines de chaudières industrielles, la friche industrielle “Babcock” au nord de Paris offre un gigantesque espace de 52 000 m² pour accueillir le projet « La Fabrique des Cultures ». Il s’agit là de témoigner du passé en s’appuyant sur les technologies du futur. Reconvertie en espaces culturels, salles de sport, logements, espaces de commerces ou de travail, cette friche se veut le catalyseur des acteurs du Grand Paris grâce à un pôle « Image Augmentée ».

Du côté du Fort de Romainville une transformation en écoquartier s’annonce avec le projet « Grands Lilas », prêt à accueillir différents lieux à vocation culturelle et artistique. Les passionnés d’histoire apprécieront l’ouverture d’un musée de la Résistance. Au cœur d’un écrin végétalisé et très accessible en transports, le projet « Grands Lilas » laissera une grande place à la biodiversité et l’agriculture.

Une ferme urbaine et des entrepreneurs connectés

Le vaste site de la Porte de la Chapelle a inauguré une première phase de travaux qui ouvre de nouvelles portes d’entrée des marchandises dans Paris. La seconde phase verra apparaître également des salles de sport, des logements avec vue sur le Sacré-Cœur, des commerces et surtout, une ferme urbaine de 7000 m² installée sur le toit du bâtiment.

Un futur pôle d’entreprises du futur, à Vitry-sur-Seine doit par ailleurs incarner le modèle de la ville productive du 21ème siècle. C’est sur les nouvelles technologies du numérique que le « pôle Gare Ardoines » entend se positionner avec l’accueil de FabLabs, d’ateliers et d’événements 3.0. Le tout dans un environnement de terrasses végétalisées et de façades cinétiques animées.

Source : Explore France

DERNIERS ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE