Dans Histoire

Anciennement Place Royale jusqu’à la Révolution, c’est ici qu’Henri II meurt dans un tournoi. Victor Hugo nous le rappelle, qui a sa maison au 6 Place des Vosges, aujourd’hui musée Hugo. Henri IV veut une place cohérente : il en fait un de ses lieux de résidence, et décide de l’allure qu’elle a aujourd’hui. Le centre de la place est alors dédié aux tournois. Le square central, lieu de récréation pour les enfants d’aujourd’hui, était celui d’affrontements nombreux.

La place, sous Henri IV est un lieu très prisé de riches Parisiens qui y viennent en nombre pour tenter de voir le roi.

Un lieu de résidence privilégié

Les hôtels particuliers du pourtour accueillent beaucoup d’artistes ou d’hommes politiques. Madame de Sévigné y naît en 1626. Y résident notamment Molière, Condé, Descartes et Pascal, Richelieu et Bossuet, Daudet et Théophile Gautier.

De nombreux duels parisiens s’y déroulent à l’aube. Bien qu’Henri IV ait interdit les duels, les comtes de Montmorency-Bouttevillle et des Chapelles s’y donnent rendez-vous mais ils sont arrêtés, jugés et décapités.

Richelieu fait installer une statue de Louis XIII au centre de la place en 1639. En 1682, seuls les habitants de la place disposent des clés pour avoir accès au square : ils font installer des parterres et planter des tilleuls à la fin du 18ème siècle.

Puis la Place Royale devient la Place des Vosges en 1800. Cette dénomination est due au fait que le premier département français à avoir acquitté toutes ses contributions, cette année-là, est celui des Vosges.

Aujourd’hui, des célébrités y résident toujours. Georges Simenon le revendiquait. Francis Blanche, Jean-Claude Brialy, Annie Girardot y habitèrent. Plus près de nous, Jack Lang n’en fait pas mystère. L’écrivain Jean Teulé et le fondateur de Free, Xavier Niel, y résident.

Photo @Wikipédia

DERNIERS ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE