Dans Histoire

Metro

Tous les jours, des millions de parisiens prennent le métro, rien de plus banal, mais êtes-vous sûr d’en connaître tous les secrets ? On vous livre ici quelques anecdotes insolites sur le métropolitain …

Le métro parisien a été créé par Mr Fulgence Bienvenüe, ingénieur des Ponts et Chaussées breton, afin d’assurer l’ouverture de l’exposition universelle de 1900. La première ligne à être construite fut la ligne 1 actuelle, creusée à ciel ouvert et devant rejoindre la Porte Maillot à la Porte de Vincennes. L’inauguration de l’exposition universelle se fera pourtant sans le métro, qui ouvrira avec 3 mois de retard !

Mais le métro n’existe pas seulement grâce à Fulgence Bienvenüe, car si les rues n’avaient pas été organisées par Mr Haussmann, il n’y aurait pas de métro à Paris. A l’époque, les entrées de métro étaient été pensées de façon à prendre le moins de place possible sur la chaussée, car on doutait du succès du métro. Cependant, malgré la colère des parisiens pendant la réalisation des travaux, le succès fut immédiat : en 5 mois, 4 millions de passagers utilisèrent le métro parisien.

Le carrelage blanc que l’on connaît aujourd’hui et qui fait la spécificité du métro parisien, n’a pas été laissé au hasard : l’éclairage étant à l’époque réduit (une ampoule de 15 watt tous les 5 mètres), le carrelage biseauté de couleur blanche avait pour but de refléter la lumière.

Vers la fin des années 60, les mâts jaunes avec le « M » que l’on connaît, monogramme du métro de Paris, font leur apparition. Le but était bien sûr de repérer les stations de métro, mais ont également servis de support publicitaire à la RATP, avec le slogan : « M… à la pollution ».

Une typographie spécifique a été créée pour toutes les signalétiques existantes : la Parisine, dans le but d’être lisible par tous, y compris des touristes dont l’alphabet est différent du nôtre. Les wagons verts que l’on connaît tous et que l’on voit sur la ligne 6 et 4 datent de 1967. Jusqu’en 1992, il existait également plusieurs classes séparées : 1ère et 2nde.

Aujourd’hui, le métro parisien compte plus de 215 kilomètres de galeries souterraines, 301 stations et 1,5 milliard de passagers par an (5 millions par jour), soit 47 personnes par seconde ! Ces chiffres en font le second métro le plus fréquenté d’Europe après Moscou et le septième au monde. La station la plus fréquentée est Gare du Nord avec plus de 48 millions de voyageurs par an. Juste après vient la Gare de l’Est et loin derrière, Châtelet en seulement 8e position avec 15 millions d’usagers annuels.

Les stations fantômes de Paris

Savez-vous également que de nombreuses « stations fantômes » existent, ne figurant sur aucun plan, mais pourtant bien présentes sous nos pieds ? En effet, lors de la seconde guerre mondiale, une partie du personnel se trouvant mobilisée, le métro fonctionna en mode réduit et de nombreuses stations furent fermées. A la Libération, les stations les moins utilisées ou jugées trop proches ne ré-ouvrèrent jamais. Découvrez dans notre article ci-dessous celles qui ont disparues, celles recyclées, ou encore les stations construites mais jamais ouvertes

Articles Recommandés

LAISSER UN COMMENTAIRE